Poésie 
POESIE A TOUT PRIX : SANS COPYRIGHT
Pondez un texte poétique
Et gagnez le coeur de vos lecteurs !
click +  ENVOI DE VOTRE POEME
SANS COPYRIGHT !

AIR @ CLAUDE COSTIOU
AU CAMPING DU MATELOT
UNE CHANSON SUR LE CAMPING
EN PUR QUEBECOIS !
AUDE RUBIN DE CERVENS
LA FEE CABOSSEE
SPECTACLES GRATUITS
DE POESIE SUR PARIS
CONCOURS ANNUEL DE POESIE FRANCOPHONE
LAUREAT PATRICIA LE MARCHAND
CONCOURS DE POESIE @ 2012 RATP
click + RATP
click + TELERAMA
CONCOURS DE POESIE @ NI PUTES NI SOUMISES
LE TREMPLIN POUR LE RESPECT
- CONCOURS CHANSON ILLUSTRATION
- CONCOURS COURT METRAGE NOUVELLE
- CONCOURS PHOTOGRAPHIE POESIE
- AVANT LE 24 AVRIL 2006
click + NI PUTES NI SOUMISES
CONCOURS DE POESIE
L'OURS BLANC
- CONCOURS OUVERT A TOUS
- AVANT LE 31 DECEMBRE 2005
MON PETIT OURS BLANC @ MARIE-PANIC
CYPRIS @ PHILIPPE JEANNET
FESTIVAL ACADIEN DE POESIE
- dans la Péninsule acadienne
- Le Festival acadien de Caraquet
- La fête de la culture acadienne
- DU 5 AU 15 AOUT 2007
FESTIVAL CONTENBUS
Festival en Seine-Saint-Denis
4e édition : du 25 juin - au 11 juillet 2004
organisé par l'Association Au Tour de Vous
Les conteurs montent dans tous les bus RATP du département
avec notamment Moïse Fdida, Sylvie de Berg, Catherine Gendrin etc...
en collaboration avec La RATP
en collaboration avec TELERAMA
FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA POESIE
20e édition : du 1er au 10 octobre 2004
GRAND CORPS MALADE @ SLAM
FABIEN MARSAUD - SLAMMEUR FRANCAIS
INTERVIEW CHRISTIANE CHARETTE
RADIO-CANADA MONTREAL
31 OCTOBRE 2006
CD MIDI 20 + GRAND CORPS MALADE @ SLAM (FRANCE)
CD MIDI 20 + GRAND CORPS MALADE @ SLAM (CANADA)
LE PRINTEMPS DES POETES
TOUS LES ANS - MOIS DE MARS
LA MANIFESTATION ANNUELLE
THEME 2008 : ELOGE DE L'AUTRE
10E EDITION : DU 3 AU 16 MARS 2008
THEME 2007 : LETTERA AMOROSA
9E EDITION : DU 5 AU 18 MARS 2007
8E EDITION : DU 4 AU 12 MARS 2006
LA POETHEQUE DES LIVRES
PRODUCTION POETIQUE CONTEMPORAIRE
POESIE CONTEMPORAINE @ EDITIONS EOLIENNES
DIFFUSION DISTRIBUTION
POESIE CONTEMPORAINE : PREMIER LIVRE
POESIE EN LIBERTE : CONCOURS INTERNATIONAL
POETE FRANCAIS : ARTHUR RIMBAUD
POETE FRANCAIS : CHARLES BAUDELAIRE
Recueil de poèmes : LES FLEURS DU MAL
POETE FRANCAIS : PAUL VERLAINE
SOCIETE DES POETES FRANCAIS
TOUS LES FESTIVALS @ TELERAMA
AGENDA TELERAMA
ATELIERS CONTES FESTIVAL

 Contact 
 Retour... 
DES POEMES
VOS POEMES
POESIE CONTEMPORAINE
JOYEUSE
ST-VALENTIN
POEMES
SAINT VALENTIN

DES FLEURS SUR TON COEUR




Contact Marie-Panic
BLOG
FÉE CABOSSÉE
BON PLAN POUR NOEL
EN MARGE
BONS PLANS POUR SORTIR
INFOS D'ARTS AGENDA
FORUM
VOUS AVEZ LA PAROLE !
INSURRECTION POETIQUE
PASCAL PERROT
POEMES
POESIE CONTEMPORAINE
REVES
MAISON DE LA POESIE
SONDAGES
VOTRE OPINION

click + POESIE CONTEMPORAINE
ANNEE GEORGE SAND @ 2004
click + MANIFESTATIONS SAND 2004
ANNEE ARTHUR RIMBAUD @ 2004
Arthur Rimbaud 150 ANS EN 2004
Né le 20 octobre 1854
à Charleville-Mezieres
REGION CHAMPAGNE ARDENNE
LA MAISON DES AILLEURS
ouvert Mardi à Dimanche
MUSEE RIMBAUD @ CHARLEVILLE MEZIERES
à Charleville Mézières 03 24 32 44 65
entrée gratuite - tous les 1er dimanche de chaque mois et pour les moins de 18 ans
click + MANIFESTATIONS RIMBAUD 2004
FESTIVAL SLAM DE POESIE
» GRAND SLAM 2007
- DIVERS LIEUX DANS LA VILLE DE BOBIGNY - TARIF GRATUIT ATELIERS CONCERTS CONFERENCES HOMMAGES REUNIONS SCENES OUVERTES TOURNOIS SCOLAIRES - TARIF 2,50 EUROS PROJECTIONS DE FILMS - TARIF 2,50 / 5 EUROS COUPE DU MONDE + TOURNOIS DU SLAM NATIONAL + TOURNOIS SCOLAIRES - TARIF 10 EUROS MULTIPASS - LIEU OFFICE DE TOURISME - 125 BIS AVENUE JEAN JAURES - LIGNE 5 - METRO BOBIGNY PABLO PICASSO - INFOS 01.42.06.92.08 - DATES 17H30 - DU MARDI 26 JUIN - AU SAMEDI 30 JUIN 2007 @ VILLE DE BOBIGNY (93)

INFOS + ORGANISÉ PAR FFDSP
» FEDERATION FRANCAISE DE SLAM POESIE
INFOS 01.42.06.92.08

INFOS + PROGRAMME @ GRAND SLAM NATIONAL DE POESIE

INFOS + GRAND SLAM NATIONAL DE POESIE @ MYSPACE MUSIC

INFOS + PARTENAIRE @ CANAL 93 - BOBIGNY MUSIQUES

INFOS + PARTENAIRE @ MAGIC CINEMA - CENTRE COMMERCIAL - 2 RUE DU CHEMIN VERT - BOBIGNY (93) - LIGNE 5 - METRO BOBIGNY PABLO PICASSO - INFOS 01.41.60.12.34

INFOS + PARTENAIRE @ MC 93 - MAISON DE LA CULTURE - 1 BOULEVARD LENINE - BOBIGNY (93) - LIGNE 5 - METRO BOBIGNY PABLO PICASSO - INFOS 01.41.60.72.60

INFOS + PARTENAIRE @ OFFICE DE TOURISME DE BOBIGNY (93) - INFOS 01.48.30.83.29

INFOS + PARTENAIRE @ SLAM PRODUCTIONS - POESIE NOMADE - ARTISTE SLAMEUR

INFOS + PARTENAIRE @ VILLE DE BOBIGNY (93000)

TARIF / EVENEMENT
- Projections cinématographiques au Magic Cinéma : 2,50 euros
- Demi-finales de la Coupe du Monde de Poésie : 2,50 euros
- Finales individuelles de la Coupe du Monde et du Tournoi National : 5 euros
- Demi-finales et finale par équipes du Tournoi National : 5 euros
- Multipass demi-finales et finales de la Coupe du Monde et du Tournoi National : 10 euros
- L'entrée à tous les autres événements du festival est libre invitation gratuite

    
    

 Envoi de poésie  sans  copyright  !  Des mots bien choisis !



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Une-partie-de-mon-coeur >>> (Auteur: Marie-Panic)  

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< THEME : EUTHANASIE - TITRE : MERCI FRANCOIS >>> (Auteur: Marie-Panic)  

  • MERCI FRANCOIS
    ( lire en fredonnant )
    ===DEBUT===

    Si tu m'aimes
    Débranche-moi ah-ah
    -
    La souffrance
    C'n'est plus mon choix ah-ah
    -
    J'veux partir
    Ca c'est mon choix
    -
    Je t'en prie
    Pense à moi ah-ah
    Débranche-moi.
    -
    J'ai si mal Francois
    J'ai si mal
    Je veux partir Francois
    Comprends-moi ah-ah
    -
    Je pense à moi
    C'est plus fort que moi ah-ah
    -
    Je sais que tu m'aimes
    Ne m'en veux pas
    Laisse-moi partir Francois
    -
    Je pense à toi
    Mais j'ai plus le goût d'tout ça ah-ah
    -
    J'ai trop mal Francois
    Ne m'en veux pas
    ADIEU FRANCOIS
    -
    N'oublie pas :
    JE T'AIME

    ===FIN===

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< ANGE OU DEMON >>> (Auteur: Joëlle Hugues)  

  • ANGE OU DEMON


    Elle nous charme chaque jour
    Sous son voile elle se devine
    Chants des sirènes et de l'amour
    Se cache sous ses apparences coquines

    Se révèle toujours plus capricieuse
    Sur scène se montre sans pudeur
    Provocatrice, jeune et audacieuse
    Brille sous les feux des projecteurs

    Adore être au devant de la scène
    Endosse les ailes d'un ange
    Se love dans le corps des sirènes
    Notre peuple chante ses louanges

    Elle nous est indispensable
    Domine notre société moderne
    Sans elle cela n'est pas pensable
    Elle illumine ce monde si terne

    Nous prend la vie à pleine peau
    Avec son scalpel le chirurgien
    Redonne l'espoir d'un renouveau
    De se montrer au quotidien

    Apaise l'âme des fous tourmentés
    Réconforte l'enfant coléreux
    Rappelle nos belles années
    Anime le coeur des gens heureux

    Sent bon le parfum sauvage
    Le coucher du soleil sur la mer
    Le chant des oiseaux de passage
    Le vent chaud caressant notre terre

    Avec ses humeurs changeantes
    Cruelle tue le coeur des amoureux
    Charnelle dans le corps de l'amante
    Son dessert n'est pas que douceur

    Poison violent qui tue le monde
    Ensorcelle l'âme du plus sage
    Droit au coeur cette plaie profonde
    Impose sa loi à tout âge

    Réduit les êtres avec le temps
    Nous laisse souvent sans espoir
    Veille sur nous comme Satan
    Rend trouble l'image du miroir

    Pourtant aimée sans exception
    Nous capture dans ses longs filets
    Enflamme toutes les passions
    Effraie les âmes ensorcelées

    Comme Aphrodite de sa hauteur
    Dominatrice s'impose en combattante
    Cruelle Déesse nous inflige ses humeurs
    Gouverne ce monde en conquérante

    L'humain depuis la nuit des temps
    Comme un Dieu elle est adorée
    Comme la pomme croquée par Adam
    Dans les cieux les étoiles l'ont nommée

    À LA BEAUTÉ

    click +   jhugues@lfdj.com 

    CONCOURS NATIONAL DE POESIE
    JOURNAL DELIRIUM @ LILLE


    IMPRIMER MON LIVRE
    CONCOURS DE POEMES - THEME BEAUTE
    DELIRIUM @ LILLE


(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< AMERTUME >>> (Auteur: Astrid Diethrich)  

  • AMERTUME

    Qu'il est loin le temps
    Des illusions,
    Des rêves de jeunesse.
    Le présent est dur,
    Cruel quelquefois.
    Jeune, on donne tout.
    Adulte, on garde tout.
    Jeune, généreux;
    Adulte, égoïste.
    Gai, souriant;
    Triste, soucieux.
    Jeunesse, joie du présent,
    Age mûr, crainte du lendemain.
    Plus le temps des rêves,
    Mais celui des cauchemars.
    Ne pas se laisser abattre,
    Combattre.
    Prendre les choses
    Comme elles viennent.
    C'est difficile,
    Peut-être,
    Mais sûrement,
    La meilleure solution
    Pour retrouver
    Le sourire perdu
    Au cours des années
    De désillusions.



    click +   Astrid.Diethrich@urs.u-strasbg.fr 

    RECUEIL AMOUR ECUEIL
    ASTRID DIETHRICH


    LES EDITIONS BENEVENT

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< AMOUR A PETPETUITE >>> (Auteur: Patricia Le Marchand)  

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< PARIS BIO >>> (Auteur: Driss Ouahmani)  

  • PARIS BIO


    L'hiver a cessé : la lumière est tiède
    Et danse, du sol au firmament clair.
    Il faut que le cour le plus triste cède
    À l'immense joie éparse dans l'air.

    Même ce Paris maussade et malade
    Semble faire accueil aux jeunes soleils
    Et, comme pour une immense accolade,
    Tend les mille bras de ses toits vermeils.
    J'ai depuis un an le printemps dans l'âme
    Et le vert retour du doux floréal,
    Ainsi qu'une flamme entoure une flamme,
    Met de l'idéal sur mon idéal,
    Le ciel bleu prolonge, exhausse et couronne
    L'immuable azur où rit mon amour.

    La saison est belle et ma part est bonne
    Et tous mes espoirs ont enfin leur tour.
    Que vienne l'été ! que viennent encore
    L'automne et l'hiver ! Et chaque saison
    Me sera charmante, ô Toi que décore
    Cette fantaisie et cette raison !



    click +   contact@biofrais.com 

    PARIS, C'EST LE PRINTEMPS BIO

    BIOFRAIS - BIO FRAIS - PRODUIT BIO

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Barbara, ta musique m'appartient >>> (Auteur: Marie-Panic)  

  • BARBARA, TA MUSIQUE M'APPARTIENT
    ( lire en fredonnant )

    1. BARBARA
    Ta musique m'appartient
    Même si elle porte toujours ton nom

    2. REFRAIN -Do ré mi fa sol la si do-

    3. Depuis que tu reposes sur le dos
    Tes notes sont devenues mes amies

    4. BARBARA
    Ces heures à mêler les mots et les sons
    Ces musiques
    Résonnent encore dans nos coeurs et dans nos os

    5. REFRAIN -Do ré mi fa sol la si do-

    6. Oh qu'il est difficile
    De se retrouver à Nantes ou à Rémusat
    Sans imaginer que tu étais là

    7. BARBARA
    Je sais qu'il est bien tard
    Tes peines sont devenues mes joies
    Car ta musique est si jolie
    Toute en douceur
    Pleine de mélancolie
    Teintée d'humour
    De douces folies !

    8. REFRAIN -Do ré mi fa sol la si do-

    9. MERCI POUR LA MUSIQUE, BARBARA !

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Barbara, ta musique m'appartient >>> (Auteur: Marie-Panic)  

  • MERCI BARBARA D'ICI-BAS !
    ( lire en fredonnant )

    BARBARA ...

    1. Depuis que tu vis
    TOUT LA-HAUT (3)

    2. On entend dans la nuit
    ICI-BAS (3)

    3. Tes douces mélodies
    DE LA-HAUT (3)

    4. Venant bercer nos nuits
    D'ICI-BAS (3)

    5. Si j'ai de la peine parfois
    ICI-BAS (3)

    6. Tes notes se marient en gris
    A mes nuits
    TOUT LA-HAUT (3)

    7. Je nourris de larmes mon coeur
    Bien malgré moi à la manière de
    BARBARA ...

    8. Le soleil se targue de tes mots d'humour
    TOUT LA-HAUT (3)

    9. La nuit s'enorgueillit de tes mots d'amour
    D'ICI-BAS (3)

    10. J'entends souvent ta voix
    DE LA-HAUT (3)

    11. Ta musique me donne des couleurs
    ICI-BAS (3)

    12. Je mendis mes bonheurs auprès des coeurs
    D'ICI-BAS (3)

    13. Tes douces mélodies m'accompagnent
    DE LA-HAUT (3)

    14. Merci, merci BARBARA
    D'ICI-BAS (3)

    15. A bientôt BARBARA
    TOUT LA-HAUT (3)

    16. MERCI BARBARA D'ICI-BAS !

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Quand je serai vieille >>> (Auteur: Marie-Panic)  

  • QUAND JE SERAI VIEILLE
    Que je verrai
    Sous les arbres
    Pleurer le saule

    Je dirai des choses
    Sur tout sur rien
    Sur toi
    Que j'aimais tant

    QUAND JE SERAI VIEILLE
    J'irai quérir
    Des roses
    Et je viendrai
    Près de ton ombre
    Dire "Je t'aime"
    Mon Amour, Mon Ange

    J'irai me perdre
    Dans les nuages
    Je t'attendrai
    En vain
    Au coucher du soleil

    QUAND JE SERAI VIEILLE
    Je ne verrai
    Que toi
    Je sauverai
    Ta mémoire
    Je sauverai
    Mon âme

    Le plus de ma vie
    Sera ton coeur
    Quand je serai vieille!

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Songe d'une nuit aimée >>> (Auteur: Laurent Naturel)  

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Ode à deux corbeaux >>> (Auteur: Samantha Bard)  

  • Ode à deux corbeaux
    J'ai vu un monde envahi par la souffrance,
    Tant de fois à ma main j'ai tenu l'arme blanche,
    Et dans un espoir d'une fureur insensée,
    Tant de fois du sol je me suis relevé.

    Luttant dans les ténèbres pour la liberté,
    De ma lame en argent le sort a découlé,
    La serrant alors d'une ferveur nouvelle,
    L'épée en mes mains me sembla immortelle.

    Et criant sans pâlir le long du chemin,
    Que le courage des hommes serait encore là demain.

    Mais j'étais là prisonnière de la tour,
    Transpercée par l'arrière d'un mouvement soudain,
    Personne ne m'en avait enseigné les détours,
    Et je gisais par terre le sang dans les mains.

    Le sol de marbre souillé se couvrait de rouge,
    Mes yeux ainsi levés perdaient de leur éclat,
    Sur le sol de marbre plus rien ne bouge,
    Et moi bientôt je ne serais plus avec toi.

    Ô ciel, douce et amère aura été ma vie,
    Si vous me laissiez vivre encore une fois,
    Dans le froid désormais mon âme pâlie,
    Et je crie : amour ! je ne chérirais que toi !

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Oh mon grand amour >>> (Auteur: Paul Boulenger)  

  • Oh mon grand amour
    Tu es cette luciole
    Qui éclaire le sombre sentier de mon coeur
    Tu es cette jeune graine
    Qui pousse dans le jardin de mon âme
    Tu es ce doux parfum
    Qui caresse tous mes désirs
    Ta voix mélodieuse
    M'enivre jusqu'à perdre connaissance
    Au milieu de la tempête
    Ton regard a fait chavirer mon coeur
    Je me suis noyé dans tes paroles
    Voguant dans tes larmes
    Ma vie s'est échouée sur ton corps
    Il était si frêle, et toi si belle
    Que j'ai pu ressusciter
    Grâce à un seul de tes baisers

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< PACSées ! PACSés ! >>> (Auteur: Marie-Panic)  

  • POEME SUR LE PACS "PACSées !"
    » 1. (Partie pouvant être dite ou criée)
    • PA - PA - PA - PA
    • PACSées ! ( PACSés ! )

    » 2. (Partie chantée)
    • Ca sonne comme la PAX
    • Et Dieu sait qu'on en rêve
    • La paix sur terre
    • Existe dans nos rêves
    • Quand ils vont en IRAQ
    • C'est pas pour la PAX !

    » 3. Mais nous on fait le PACS
    • En guise de PAX
    • Comme d'autres les chemins de la guerre
    • Quand ils vont en IRAQ
    • C'est pas pour la PAX !

    » 4. Et notre fête commence
    • Et leur misère commence
    • Ils reviendront bredouille
    • Pénible le retour
    • Avec des MAUX d'amour !

    » 5. Et nous on rira d'eux
    • Comme on rit des malheureux
    • Et nous on sera là
    • Pour dire << Bravo les gars ! >>
    • En riant aux éclats !

    » 6. Se verront-ils un jour
    • Choisir le camp de l'Amour
    • Pour faire la PAX
    • Et ranger leurs matraques !

    » 7. Retourneront-ils un jour
    • Là où ça pue l'amour
    • (Dans les déserts d'amour)
    • Pour dire << J'ai tué sans merci
    • Me voilà de retour
    • Ma tête me fait mal
    • Et je vis sans amour >>

    » 8. Et nous on fait le PACS
    • Comme d'autres vont en guerre
    • On a choisi le PACS
    • Pour dire << Merci à l'Amour >>

    » 9. Et nous on rit de la PAX
    • Autant que des patraques
    • Et nous on rit de la PAX
    • Mais jamais, jamais de l'Amour !!!

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Il est revenu >>> (Auteur: Marie-Panic)  

  • 1. Il est revenu
    Après tant d'années
    Plus de trente ans dans l'ombre

    2. Que la vie est courte
    Les blessures si longues

    3. Sait-il qu'enfants
    On a regretté
    Qu'il soit si méchant
    Même avec elle !

    4. Que la vie est courte
    Nos blessures sont longues

    5. Qu'a-t-il fait durant ?
    Qu'a-t-il dit en arrivant ?
    Ne se plaint guère
    Et nous aussi !

    6. Il a bien raison
    Pourquoi ne pas mourir
    En pleurant
    Dans des bras accueillants !

    7. Que sa vie est triste
    Et ses blessures profondes

    8. C'est une histoire authentique
    Mille voeux sincères
    N'y changeront rien

    9. Que la vie est bête
    Pour les innocents !

    10. Il est revenu
    A crié << J'ai 7 enfants >>
    A qui veut bien l'entendre !
    Il ne re-connaît
    Que des malheureux !

    11. Ma pauvre mère
    S'effondre !

    12. Que sa vie est triste
    Et ses blessures profondes !

    13. Trente ans dans l'ombre
    A se raconter
    Des histoires fausses
    La dernière mélodie
    N'est pas jolie
    << Je vais mourir
    Sans avoir aimé
    C'est ma vérité ! >>

    14. Que sa vie est triste
    Que des maux d'amour !

    15. Il DOIT mourir
    Dans des bras accueillants !

    16. Ma pauvre mère
    S'effondre !

    17. << Ne t'en fais pas
    Ma mère !
    Il est revenu
    Mais pas pour longtemps ! >>

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Merci, qu'il est beau mon paradis ! >>> (Auteur: Marie-Panic)  
 <<< Poésie de la guerre >>> (Guerre poétique)  

  • 1. (Partie pouvant être dite)
    Même dans mille ans
    Tout sera pareille
    A ce que l'on voit
    Aujourd'hui sur nos écrans !

    2. (Partie chantée)
    Sans trop de peine
    Sans tragédie certaine
    L'on cueille des images
    Vite oubliées !

    3. Même dans mille ans
    Il y aura des fleurs toutes nouvelles
    Pour tuer notre ennui
    Et décorer nos fusils !

    4. Même dans mille ans
    Il y aura des roses pour oublier
    Même des fleurs nouvelles
    Pour nourrir nos écrans tout blanc !

    5. Et cet homme, ce pauvre homme
    Qui pleure sur nos écrans
    Même dans mille ans
    Viendra pleurer son fils
    Mort sur nos écrans tout blanc !

    6. Et cet homme encore tremblant
    Ne vivant plus déjà
    Sentant sa fin si proche
    Ne souhaite qu'une chose
    Partir avant lui !

    7. << Mon pauvre enfant,
    Mon seul amour mon ange,
    Qui paie de sa vie
    Pour acheter son paradis.
    Même dans mille ans,
    Donnera sa vie
    Au bout de vos fusils ! >>

    8. Et vos fusils
    Bravant l'ennui
    Seraient plus beaux
    Couronnés de fleurs jolies !

    9. Et nos soldats
    Pour quelle raison futile, fut-elle
    Tueront vos fils
    Pour apaiser leur ennui
    En affichant une larme
    Vite séchée, vite oubliée !

    10. Même dans mille ans
    On cueillera toute fleur même nouvelle
    Pour décorer nos fusils
    Et apaiser notre ennui !

    11. Et dans peu de temps
    Cet enfant viendra sur vos tombes
    Déposer une fleur jolie, et dire
    << Je suis venu chercher le paradis
    En mourant sur vos écrans.
    Ma seule raison de vivre était de mourir
    Pour nourrir vos écrans ! >>

    12. (très lentement)
    << Merci, qu'il est beau mon paradis ! >>

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Mon petit ours blanc ! >>> (Auteur: Marie-Panic)  
 <<< Poésie des animaux >>> (Commerce animal)  

  • MON PETIT OURS BLANC

    Tu mènes ta vie comme tu l'entends
    Ton seul obstacle c'est moi !
    Ou mon copain d'à côté
    Mon fusil ou le sien

    Mon p'tit ours blanc
    Tu te promènes sur un petit coin de paradis
    Là où je puis maintenant te rejoindre
    Tu fais de belles photos
    Je t'aime alors vraiment
    Ton seul obstacle c'est moi !
    Ou mon copain d'à côté
    Mon fusil ou le sien

    J'aime l'hiver là-bas
    J'aime que tu sois blanc
    Tu fais de belles photos
    J'ai fait de mains efforts pour te rejoindre
    Et maintenant que je t'ai
    Je vais te tuer

    C'est pas joli dans une poésie
    Mais la réalité l'emporte toujours
    Sur les rêves d'enfant

    Tu seras toujours le plus beau
    Le plus blanc
    Le magnifique
    Et moi je serai toujours le plus fort
    Le plus blanc (l'Homme blanc)
    Le maléfique

    Bientôt je te verrai seulement sur les photos
    J'espère que non !
    Je ne veux pas perdre
    Tous mes rêves d'enfant !

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Fantôme d'amour >>> (Auteur: Jean-Pierre Drouin)  
 <<< Poésie d'amour >>> 

  • FANTOME D'AMOUR

    De quel continent t'en viens-tu étrangère?
    Myriade de lumière, sublime cavalière
    Tu empruntes les songes, labyrinthes de mystères
    D'où viens-tu passagère, voyageuse planétaire?
    Tu paraîs si fragile sur ton vaisseau doré
    Tiré par des chevaux à la robe nacrée!
    Amazone sidérale aux cheveux argentés!
    Ne vois-tu pas mes larmes dans mes yeux étoilés!
    Ton parfum capitaux ensorcèle mes pensées
    Je n'ose ouvrir les yeux par crainte de t'éloigner!
    Tu t'appelles illusion ou fantôme d'amour?
    Je ne suis pas un prince, un simple troubadour
    Qui chante les complaintes dès que pointe le jour
    Sérénades et ballades, la muse de l'amour
    Je m'appelle mélodie, mélodie de velours
    Attends ne t'en vas pas, je promets d'être sage!
    Laisse moi m'approche au bord de ton rivage
    Rester tout près de toi sans craindre le naufrage
    Me laisser transporter le long de ton sillage
    Dans ton berceau d'étoiles, là ou luit ton visage
    Je sais que tu es là fantôme de mes nuits
    Laisse moi me glisser dans ton ciel d'infini
    Je ne dirai plus rien, je veillerai sans bruit
    Jusqu'au petit matin je resterai blotti!

    Fantome d'amour (Jean-Pierre Drouin)
    Tous droits réservés 2005 © Jean-Pierre Drouin
    Click  drouin.jean@numericable.fr 

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Je pars à la guerre, Maman ! >>> (Auteur: Marie-Panic)  
 <<< Poésie de la guerre >>> (Guerre poétique)  

  • JE PARS A LA GUERRE, Maman !
    Je veux qu'on m'enterre à côté de Papa
    Dans les bois des Ardennes, les champs de vigne
    Dans les derniers repères des vivants !

    JE PARS A LA GUERRE, Maman !
    Je sais que je ne reviendrai pas
    Tu auras été mon seul Amour, Maman !
    Dans mes derniers respires
    Je crie ton nom, Maman !

    JE PARS A LA GUERRE, Maman !
    Je veux qu'on m'enterre à côté de Papa
    Dans mes derniers respires
    Je pense à toi Maman
    Tes cheveux grisonnants
    Je t'attends au ciel
    Maman, prends soin de toi !

    JE PARS A LA GUERRE, Adieu Maman !
    J'ai tout mangé tes biscuits au sucre
    J'ai tout mangé les bonbons au caramel
    J'en ai donné et ils ont adoré
    Je me suis régalé avec mes derniers copains, Merci Maman !

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Regards sur mon lit >>> (Auteur: Claude Costiou)  

  • Regards sur mon lit.
    Le reflux.
    Travail de photographie et d'écriture en haikus,
    6 h le matin.
    Les reins enfoncés
    Main gauche, couette posée
    Oreiller cassé

    drapé vertical
    oreiller horizontal
    couette courbe bleue

    vallée angle droit
    cratère oiseau vole
    terre hautes vagues.

    plissé losangé
    rectangle plis enfoncés
    filet papillon.

    nervures en arbre
    cathédrale de boule
    bouche ouverte

    stries en montée
    poussée vers le bas gauche
    mousse écrasée

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Allégorie aphorique >>> (Auteur: Claude Costiou)  

  • Allégorie aphorique.
    L'eau polit l'arête de la pierre cubique.
    Le vent siffle à angles droits.
    Le feu adoucit le tact.
    La règle dessine le bassin.
    Le burin écrit la loi.
    La main danse le ciel.
    L'esprit insuffle la matière.
    La force prélude en boucle.
    Silence entre chaque gamme.
    Murmure de l'eau tournante.

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Les tendres moments >>> (Auteur: François Danford Dussault)  

  • Les tendres moments
    Depuis
    Les tendres moments
    Oû notre Amour
    A vu le Jour
    Dans la Nuit
    De tes Yeux,
    Chacun de tes Regards
    Sont des galaxies
    Qui me perd, qui m'égare
    Qui m'éblouit
    Dans la Lumière
    Fière
    De tes Yeux,
    Proche,
    Peut-être
    Sans vraiment l'être
    De la Constellation
    Orion
    Tous droits réservés 2005 © François Danford Dussault

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Lumière >>> (Auteur: Claude Costiou)  

  • Mes vénitiennes rosissent et forment une ombre de toi que je mire.
    L'ombre glisse sous mes yeux,
    Je te retiens par mon souffle,
    Les oiseaux piaillent,
    Tu rentres dans ma chambre à pas feutrés.

    Le soleil strie les derniers nuages de ton sourire radieux,
    Il léche encore mes vénitiennes et pâlit,
    Le ciel est clair.
    Il est très jaune, mes yeux chatoient et s'épanchent sur ton corsage de soie bleue.
    La mer porte l'ombre maintenant du soleil trop lourd de notre amour,
    Il se duplique,
    Attend un baiser.

    Il revient, se boule, l'halo du trouble m'envahit.
    Mes mains tournoient dans l'air frais du soleil du coucher.
    elles parcourent ton échine,
    un voile se dessine sous mes yeux guéris.
    Il hésite à rentrer dans l'eau, il pousse en moi son amour charnel.
    Le soleil a scintillé sur la mer un paquet léger,

    Mes vénitiennes sont blanches,
    La nuit rentre,
    Ta voix est aérienne.
    Il s'est dévêtu,
    Son ombre porte orangée et large sur la mer calme.
    Il perce les nuages, porte la couleur de son ombre qui se rectiligne.
    Il me fixe et me réveille en un dernier clin d'œil ouvert.
    Un halo orange l'accompagne, l'eau l'attire.

    Le soleil m'appelle, il est le même que celui de corse,
    Jaune au pole orange au centre,
    Il se décolore, plus que la moitié,
    Son chapeau,
    Une île de feu entre ciel et mer,
    Le sommet d'un volcan,
    Sa lumière a rempli tout le ciel,

    La mer reprend son bleu.
    Les nuages satinent,
    sculptent d'autres nuages de couleur empruntée.
    J'ai allumé ma lumière de bureau.
    La lumière pâlit dans le ciel.
    Tous droits réservés 2003 © Claude Costiou

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< (1) Un bâteau sur le port ... >>>
 (Auteur Anne) 

  • Un bâteau sur le port
    Est parti au loin.
    Il a laissé à bord
    Une odeur de foin.

    J'étais là à attendre
    Bêtement sur le quai
    Quand le jour s'est levé
    Sur un matin doux, tendre.

    Puis j'ai pris mes valises
    J'ai traversé des rues
    Silencieuses et grises
    Qui sentaient la morue.

    Les souvenirs hantaient
    Mon âme si tranquille
    Je pensais aux étés
    Passés ici sur l'île.

    Mais en bas de la ville
    Des hommes travaillaient
    Déjà quand habillés
    Les gens sortaient fébriles.
  • Puis en quelques minutes
    Je dépassais les murs
    Et atteignais la butte
    D'où filait un ciel pur.

    Ce chemin sinueux
    Je l'avais parcouru
    Dessus j'avais couru
    Gaiement et l'air heureux.

    A nouveau je foulais
    De mon pas cette terre
    Qu'à mes quinze ans j'allais
    Quitter émue sincère.

    Je revois mon départ
    Et mon geste d'adieu
    A mes parents anxieux
    D'un avenir hagard.

    Je m'étais fait inscrire
    A un stage d'Etoux
    Où j'irais pour écrire
    M'exprimer mieux sur tout.

 <<< (2) Un bâteau sur le port ... >>> 

  • J'avais des ambitions
    Dans mes jeunes années
    Et j'ai pu amener
    A une décision
    Positive pesée
    Ma très chère famille.

    Survolant les Antilles
    D'où je me suis grisée.
    Vers une vie nouvelle
    Je m'étais engagée

    Je donnais des nouvelles
    De mon travail chargé
    A mes siens, mes amis
    Qui tenaient dans mon coeur
    Un immense bonheur
    Jamais touché, ravi.

    J'ai terminé le stage
    Qui durait dix-huit mois
    Mais le but; le voyage
    Commençait là pour moi.

  • Depuis je prends les routes
    Je découvre la France.
    Seule parfois je doute
    De moi dans le silence.

    Une heure à s'adonner.
    Un temps à retarder.
    Une heure à regarder.
    Un temps à pardonner.

    J'ai vécu au milieu
    Des pauvres malheureux
    Abandonnés nerveux.

    Je leur parlais de Dieu
    Et je m'étais offerte
    A leur faire gagner
    Une espérance verte
    Pour ne plus se renier.

    J'allais dans des locaux
    Aider eux qui venaient
    Me trouver, se donner
    En des mots amicaux.

 <<< (3) Un bâteau sur le port ... >>> 


  • Je fis la connaissance
    Là d'un jeune garçon
    Qui avait fait en France
    Pour vol de la prison.

    Le regard de cet être
    Etait plein de tristesse.
    Je sentais sa détresse
    Dans notre monde traître.

    Je me mis à apprendre
    Je me mis à aimer
    Je me mis à comprendre
    Cet homme puis mon aimé.

    Il me confiait ses rêves
    Sa vie, ses déceptions
    Et la désolation
    D'une guerre sans trêve.

    André, André Matis.
    Je prononçais son nom
    Qui d'année en année
    A longueur de journée
    Devenait un doux son.

  • Il m'avait attiré
    Par ses grands yeux bleu-vert
    Que j'avais à l'orée
    D'un bois, mieux découverts.

    Mais je ne savais pas
    Ses profonds sentiments
    Envers moi qui l'aimant
    Menait le jour ses pas.

    Il était abattu
    En raison des refus
    Des employeurs têtus
    Pour son erreur qui fut

    Un moment à l'époque
    D'abandon à la peur
    Il a vu des frayeurs
    De la vie des breloques.

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Tu me fais vibrer >>> 
 Auteur MARTINE PREVOST 

  • Tu me fais vibrer
    Au rythme de tes pensées
    Un nouveau souflfle m'habite
    Un vent de passion qui m'invite
    M'élevant à chaque fois
    Me propulsant dans l'au delà.

    Ne sachant ou je vais
    Ni le chemin qui m'y porte, oui.
    Je sais que j'y étais
    lorsque je reprends mes esprits.

    Tu gonfles mon désir de toi
    de te sentir, un tout, en moi
    Dans ton intensité tendre
    dans ton désir de me prendre
    Dans ton amour parsemé de gêne
    Qui palpite jusque dans mes veines.

    Je t'accepte comme un don.
    Une chance d'avoir un homme bon.
    Sur cette terre un compagnon de vie
    Aussi merveilleux que toi, mon chéri.

    M'aimer comme tu le fais aujourd'hui,
    Sache que j'aime ça et je l'apprécie
    chaque jour, ton amour m'habite
    et toujours un peu plus il grandit.
    Je t'aime

    lyberty (Martine prevost)
    Tous droits réservés 2005 © Martine Prevost
    Click  krashkido@yahoo.fr 
    Click  krashkido@videotron.ca 

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Une simple balade en forêt >>> 
 Auteur FLORENT 

  • Une simple balade en forêt
    Un dimanche après midi très ensoleillé,
    Pour prendre un peu l'air, j'avais décidé,
    Pendant quelques heures de me promener,
    Et de laisser mon esprit un peu divaguer.
    Pas le moindre nuage venait perturber,
    Le ciel était d'un bleu d'une rare pureté,
    Une couleur qu'il est possible de regarder,
    Pendant des heures sans jamais se lasser.
    A ce merveilleux tableau venait s'ajouter,
    Un apaisant bruit pour vous bercer ;
    Cette légère brise qui venait traverser,
    Le feuillage tout en le faisant chanter.
    Cette douce mélodie semblait inachevée,
    Sans une charmante voix pour l'accompagner.
    Un chanteur émérite vient se présenter,
    Le chant du rossignol venait de commencer.
    Quel magnifique spectacle est ainsi donné,
    Quoi de plus beau pouvez vous imaginer ?
    Il ne reste alors plus qu'un instant à s'arrêter,
    Pour profiter de ce que la nature peut nous donner.
    Quelques autres oiseaux sont venus s'ajouter,
    Certains comme des spectateurs intrigués,
    D'autres simplement de façon spontanée,
    Avec leur différent chant pour participer.
    En un instant une chorale était constituée,
    Chacun donnait son meilleur pour chanter,
    Même la brise faisait fluctuer son intensité,
    Pour mieux cette mélodie magique rythmée.
    Ce magnifique spectacle aurait continué,
    Pendant des heures, ou alors des années,
    Mais soudain un bruit vient se manifester,
    Une branche chute et au sol vient s'écraser.
    Le charmant rossignol s'envola instamment,
    Les autres oiseux suivirent immédiatement.
    Même la vigueur de la brise avait diminué,
    Après ce bruit, le calme était retrouvé.
    Ce concert gratuit était alors terminé,
    Il fallait maintenant penser à rentrer,
    Repartir c'était désormais l'heure,
    Après ces quelques minutes de bonheur.

    Tous droits réservés 2005 © Florent

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Le grand père ... >>> (Auteur Marie-Panic) 

  • Ce petit ouf
    Sur le petit pouf
    Ce regard limpide
    Sur un horizon de trois pommes.

    Pardonnez le sourire
    Plein de rides
    Sur les joues de cet homme.

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Sur le doux lit ... >>>  (Auteur Anne) 

  • Sur le doux lit mon coeur a pris froid
    S'abandonne mon corps fatigué

    De tant de questions de tant d'effrois
    Qu'on ne sait sur quelles eaux voguer

    Je bascule sans appréhension
    Du cylindre aux parois lumineuses

    Jusque sur le damier d'admission
    Où commence une vie silencieuse

    Les gestes flous que font mes mains libres
    Les visages que ne voient mes yeux

    Ce ne fut qu'illusion du sommeil
    Mon âme a oublié chaque fibre

    De la si étrange incursion aux cieux
    Qu'en vain je l'ai cherchée au réveil

    LA MORT.

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< THAILANDE ... >>>  (Auteur Anne) 

  • Dans leur témérité
    A rompre l'unité

    Des vagues titanesques
    Figées en arabesque

    Défient le ciel et l'eau
    Reflètent des halos

    De végétations vives
    Et au soleil revivent.

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< 3 Cedar Street >>> (3 auteurs ANNE-LYNE-MARIE)  

  • O what a nice day !
    Surprisingly the sun is our friend
    Till we reach your hands !

    Scared at first but enchanted at the end
    The multiple brillance on the lakes
    Gave rythm to our journey.
    The moon ligths up our nights beautifully
    These roads were built just for us !

    We are not That young anymore
    But happiness make us feel this way.
    The stearing wheel was singing and whistleling
    Like a young rodeo guy
    Going to his wedding.

    The colorful adds match the beat of our pumping hearts.
    A young bear waved at us many many times
    Making us laugh
    When the snow was tittling along the way

    Small headhaches
    Some coughings
    Big laughings
    Our Tim Hortons`s to glouton !

    Many many trees
    No flies to catch
    Many many trees
    But only one number to grap !

    Thousands of Wheels
    Thousands of Trees
    Thousands of Kisses
    On Cedar street !

(Retour au logo!)



click @ haut

* P O E S I E *

 <<< Tchicque >>> (Auteur Marie-Panic)  

  • Tchicque-Tchicque s'en va
    Sa guitare sous le bras
    Tchicque-Tchicque s'en va
    ça nous laisse pantois !

    Tchicque-Tchicque s'en va
    Un peu rebelle il avouera
    Tchicque-Tchicque s'en va
    Nous laissant sous un toit sans (loi) toi !
    C'est pas chic tout ça !

    Ce garçon au sourire malicieux
    Ce trop gentil, aimable sous nos cieux
    Affrontant tous nos problèmes en vainqueur
    Nous, désarmés devant tant de rigueur !

    Sa phrase fétiche
    "Dis-moi quel est ton problème ?"
    Cérébral, on l'enviait !
    Affable, il le réglait !

    Tchicque-Tchicque s'en va
    Qu'est-ce qu'on va faire sans toi ?
    "Il vous reste BENOIT !"

    Après une semaine ou deux
    On connaissait son point faible
    Ne sachant résister à un doux chocolat !
    Après des mois, des semaines
    On savait si bien utiliser
    Son appât préféré !

    Mais voyons Chi-Quang t'as pas pris de kilos
    Mais bourre-toi mon pote
    Tant que c'est pas des clopes !

    Tchicque-Tchicque s'en va
    Il dit "Je vais suivre des cours"
    Mais Chi-Quang,
    Tu nous joues des tours !

    Et nous refusant sa 'fuite' (quelle cuite !)
    Pour adoucir notre peine
    On imagine qu'il est las
    De notre chocolat !

    Tchicque-Tchicque s'en va
    Il nous le disait depuis des mois
    "Je veux faire du JAVA !"

    Roi du sourire,
    Rougissant en regardant son verre de KIR !
    Adieu (!) Chi-Quang, on attend ton retour !

(Retour au logo!)




click @ haut
 Marie-Panic Inc.
+ www.CestPasCher.com
+ www.ParisQuebec.com
 © Tous droits réservés.
  Conception des Sites +   * LOGO PARISQUEBEC *
   www.CestPasCher.com     +   www.ParisQuebec.com
   par   Marie-Panic !
 Conception de vos sites ? 
 Contactez    Marie-Panic !

 * ENVOI DE POESIE *  
 Pondez un texte poétique
  et gagnez le coeur de vos lecteurs!
  sans  copyright !
(Retour au logo!)



Voyages

Adam et Eve

2x Moins Cher

myPIXmania
Tirages photos

Téléphoner
moins cher